banniere mobile

Les tableaux de
Daniel Berdat

logo menu
Les tableaux de Daniel Berdat

TÉMOIGNAGES ET VIDÉO



L’UNIVERS CONSTRUCTIF DE DANIEL BERDAT (avril 2017)


Les œuvres de Daniel Berdat s’inscrivent dans une tradition constructiviste ; leur composition strictement géométrique et non figurative, le choix du vocabulaire formel, le traitement de la couleur ou encore les thématiques abordées montrent que l’artiste a trouvé dans cette famille stylistique le moteur de sa créativité.

TRAFIC TRAFIC

Arrivé tardivement à la peinture, Daniel Berdat s’est néanmoins passionné dès son enfance pour ce langage pictural spécifique et, déjà attiré par la synthèse formelle, il illustre les marges de ses cahiers scolaires de croquis et dessins déclinant toutes sortes de figures géométriques. Ce goût de la précision, de la mesure et de la représentation technique l’amène plus tard à entreprendre une formation de dessinateur en génie civil et en architecture. Cette profession, qu’il exercera durant de longues années au sein d’une grande entreprise de travaux publics, lui permet d’acquérir un langage graphique hautement codifié et la maîtrise de ses principaux outils représentatifs.

LE MOUVEMENT LE MOUVEMENT

Parmi les manières d’appréhender la réalité, la perspective le fascine, elle marquera d’ailleurs durablement son travail pictural, mais la découverte du Cubisme, analytique et synthétique, à travers les œuvres de Pablo Picasso, Georges Braque, Robert Delaunay, Juan Gris ou encore Auguste Herbin dont il se sent très proche, sera une expérience tout aussi décisive. La réalité reformulée grâce à la géométrisation des formes naturelles trouve en effet chez Daniel Berdat un profond écho, notamment par sa capacité à construire un espace unifié et homogène. La réduction radicale du langage plastique opérée par les artistes du mouvement De Stijl ou de l’Art Concret tels que Piet Mondrian, Théo van Doesburg ou Max Bill, l’influencera également. Leur grammaire formelle visant harmonie, équilibre et sobriété qui s’exprime autant dans le domaine pictural qu’architectural (une dimension inexistante dans le cubisme) intéressera tout particulièrement Daniel Berdat de par sa formation professionnelle. C’est sur ces bases théoriques et stylistiques que Daniel Berdat construit progressivement son univers pictural où la mise en application de principes géométriques va de concert avec autant de considérations esthétiques que d'exigences pratiques.

PERSPECTIVE PERSPECTIVE

Les assemblages élégants de formes et de couleurs qu’il agence dans ses compositions procèdent à la fois d’une approche technique et d’une sensibilité toute artistique. L’élaboration de l’oeuvre se développe en deux temps : l’artiste conçoit d’abord son projet sur ordinateur, grâce à un logiciel de dessin. Une fois achevée, l’ébauche virtuelle est reportée sur papier calque, à l’échelle du format souhaité. Le travail du dessin entre en action à ce moment et, celui-ci terminé, le calque est appliqué sur la toile du tableau pour y imprimer le dessin par simple application. L’étape proprement picturale peut alors commencer, la dimension chromatique de son travail plonge l’artiste dans la réalité physique de la matière, un moment que privilégie tout particulièrement Daniel Berdat. Il compose lui-même ses mélanges de couleurs et n’utilise jamais de couleurs pures, ainsi par de multiples essais il se plaît à trouver l’exacte valeur, la nuance et le ton, qu’il a projetés dans son projet initial.

CODE-BARRE REVISITÉ CODE-BARRE REVISITÉ

Progressivement, au gré des applications successives de médium acrylique dans les formes prédéfinies et bordées de noir, la composition s’élabore révélant les thématiques abordées par l’artiste. Le temps, le mouvement, la mécanique, la communication, la ville, le paysage. Ses choix iconographiques passent par le filtre du formalisme géométrique et jouent sur des contrastes de formes opposant lignes, cercles, triangles, carrés, rectangles, mais où certaines figures-motifs peuvent rester apparentes malgré leur stylisation. Le jeu de l’abstraction n’est pas absolu, Daniel Berdat inclut ponctuellement quelques éléments figuratifs au sein de ses compositions tels que la roue, l’horloge, une montagne, une maison, un drapeau, un personnage, le ciel. Cependant leur traitement est plus pictogrammique que figuratif, car ces motifs entrent dans une logique de signalétique ou de communication visuelle. A cet égard, l’usage que fait Daniel Berdat des lettres est significatif, ce sont de pures manifestations graphiques ou iconiques et non des codifications sémantiques. Il n’en demeure pas moins que ces éléments constituent un vecteur de communication qui, mis en relation avec les autres composantes plastiques du tableau, donneront un sens à l’ensemble final.

ROUGE BLANC BLEU ROUGE BLANC BLEU

«Code-barre revisité», «Curling», «Trafic», «Perspective»,
«Le Mouvement»,
«Horizon»,
«Black & White», «Rouge Blanc Bleu», «Voyage dans le cosmos», «Pictogrammes revisités» ces quelques titres traduisent et illustrent sa pensée à travers l’ordonnance des plans, des réseaux des lignes horizontales, verticales, obliques, des plages de couleurs. Pour Daniel Berdat le noir et le blanc dominent une part importante de la surface ; ils jouent le rôle de structure organisatrice de l’image et constituent la façon la plus simple pour aller à l’essentiel d’une composition tout en produisant des contrastes francs et extrêmement lumineux.

Les mouvements géométriques et constructivistes sont apparus en Europe dans les premières années du 20e siècle. Avec une intuition remarquable, ils ont promu une nouvelle forme de pensée artistique apte à intégrer l’évolution scientifique et technologique de la société moderne, tout en cherchant à créer de nouvelles harmonies conjuguant esthétisme et fonctionnalisme. Ces tendances favoriseront le développement de domaines aussi divers que l’architecture, le design, le graphisme, la typographie, la photographie ou le cinéma. Loin d’avoir disparu, l’abstraction géométrique - qui vient de fêter son centenaire - s’est étendue à travers le monde et attire un public croissant dans les nombreuses expositions qui lui sont consacrées. Les artistes d’aujourd’hui profitent encore des avancées offertes par ses fondateurs et poursuivent leurs buts avec de nouveaux moyens d’expression. Les nouvelles technologies permettent en effet à l'abstraction d'étendre et d'explorer de nouveaux territoires, c’est précisément sur cette voie que Daniel Berdat a fondé et développé patiemment son travail pictural

Françoise Brou critique d'art


Françoise-Hélène Brou,
membre de l’Association Internationale des critiques d’Art (AICA)

 


INTERVIEW, réalisation Yvan Fournier (avril 2016)


video interview